François Cavanna
La déesse mère
1998

Cela se passe il y a plus de dix mille ans. En des temps sauvages, dans un monde hostile, parmi des êtres primitifs et barbares. On pourrait croire que ça n'a rien à voir avec l'humanité évoluée d'aujourd'hui. Et pourtant. . A travers ce roman paillard, philosophique et partisan, c'est bien l'homme — ou plutôt le mêle ! — et surtout la femme — ou peut-être la déesse ? — que Cavanna dépeint à sa façon, avec humour, allégresse et truculence, renouant avec l'exubérance du verbe qu'on lui connaît.

It took place more than ten thousand years ago, in savage times, in a hostile world, among beings primitive and barbarian. You could believe that there is no connection with humanity as it has evolved today. And yet... Through this sensual, philosophical and partisan novel, there is man — or rather a mixture! — and especially woman — or maybe a goddess? — which Cavanna depicts in his way, with humor, rejoicing and vividness, writing with the exuberance for words that he is known for.