La Guerre du Feu Contextes

La Guerre du feu: Documents annexes

  10 

REGARDS SUR L'HUMANITÉ PRIMITIVE
(TEXTES LITTÉRAIRES)

Extraits choisis et commentés par Éric LYSØE
illustrant La Guerre du feu de J.-H. Rosny aîné

1. AVANT ROSNY


1.3. J.-Valéry Monbarlet

Le 21 juin 1866, l'Académie de Montauban couronnait L'Âge antéhistorique de J.-Valéry Monbarlet. Publié un an plus tard, ce poème en cinq parties témoigne de l'intérêt que suscitent les recherches préhistoriques durant la seconde moitié du XIXe siècle :

L'homme traînait, alors, une obscure existence
Sans arme naturelle, avec ses membres nus,
Il n'avait, au début, que son intelligence,
Pour braver ou prévoir des périls inconnus.
Dans un monde soumis à la force brutale,
À l'instinct bestial quand tout obéissait,
On vit, au plus haut point de l'échelle animale,
Pour la première fois, un être qui pensait.
Ce fut le plus grand jour des annales humaines,
Ce jour si glorieux des fastes éternels,
Où l'esprit descendant de ses hauteurs sereines,
Vint s'unir à des corps mortels.
Libre et peu soucieux de sa grandeur future,
Dans les endroits déserts, sous des ombrages frais,
Vivait, loin des regards, le roi de la nature,
Cherchant des bois touffus les asiles secrets.
Lorsque le feu central, dans ses luttes internes,
Eut soulevé, dans l'air, la charpente des monts,
Sous la roche brisée entr'ouvrant des cavernes,
Les eaux laissaient filtrer leurs filets vagabonds.
C'est dans ces rocs béants, solides forteresses,
Qu'en ses loisirs pensifs, notre aïeul s'oubliait ;
C'est là, qu'en philosophe ignorant des richesses,
Il croissait et multipliait.
Heureux, si l'ours géant, d'effrayante mémoire,
L'ours des monts caverneux, ennemi redouté,
Possesseur naturel d'un même territoire,
Ne lui disputait pas un antre convoité !
Le voile du passé, sur ces rivaux antiques,
A jeté, vainement, ses ténébreux replis ;
Leurs os entremêlés, éloquentes reliques,
Nous laissent deviner de suprêmes conflits.
Õ néant ! ces combats n'eurent point leur Homère !
Cependant, à la fin, le monstre fut vaincu,
Et, seuls, quelques débris d'une vie éphémère
Nous enseignent qu'il a vécu.

L'Âge antéhistorique , 1867.


retour au sommaire des documents annexes