Bibliography  Reference  Forum  Plots  Texts  Simenon  Gallery  Shopping  Film  Links

Ciné-Révélation
N° 216, pp 20-25
May 22, 1958

 

Maigret tend un piège

Maigret sets a trap

Page   1   2   3   4   5   6  


"I am unhappy, deceived for years. My husband is as weak as he is charming. He is more brilliant than I and women feel it..."

"And you wanted to take revenge, to deceive him with the first one to come along? A little plum brandy? We get it from my wife's hometown."

 
—Je suis malheureuse, trompée depuis des années. Mon mari est aussi faible que charmeur. Il est plus brillant qui moi et les femmes le sentent...

—Et vous avez voulu vous venger, le tromper avec le premier venu ? Un peu de prunelle ? Nous la recevons du pays de ma femme !

"The first time, a few months ago, I made myself drink, and I followed this... Georges. But yesterday, nothing happened."

"Yet you returned the rue d'Étoile. A kind of pilgrimage?"

"Jules! I can understand very well — she wanted to take revenge, it's natural."

 
—Le première fois, il y a quelques mois, j'ai bu exprès et j'ai suivi ce... Georges... Mais hier, il ne s'est rien passé...

—Pourtant, vous êtes retournée rue de l'Étoile. Le goût du pèlerinage ?

— Jules !... Moi, je comprends très bien, elle a voulu se venger, c'est humain.

"He's right, Madame, I deserved it! I have to leave. I'm supposed to meet my husband at the movies at ten. Perhaps I'll see you again."

"Well, you never know..."

"I'll see you out."

 
—Il a raison, Madame, j'ai mérité cela ! Il faut que je parte. J'ai rendez-vous à dix heures au cinéma avec mon mari. Peut-être à bientôt.

—Hé ! Qui sait...

—Je vous raccompagne !

During their evening at the movies, at the Maurins, an inspector has 'visited' Marcel's closet. There he discovered a larger suit than the others, which he took. The garment had been bought three years before from the Maison Lavigne, but no one there remembered the purchaser's name. The Maurins reported the "burglary" to the police.

A local inspector bustles about...

"A really amateur job... What clowns! Greenhorns! Count your linens well — there are specialists!"

"Yes, I am going to check. In any case, they didn't touch my jewels... Oh! Commissioner! Did they notify you?"

 
Durant cette soirée au cinéma, des Maurins, un inspecteur a "visité" la penderie de Marcel. Il y a découvert un costume plus grand que les autres, dont il s'est emparé. Ce vêtement sort de la maison Lavigne où il a été acheté trois ans auparavant. Mais là, personne ne se souvient du nom de l'acheteur. Les Maurin ont signalé à la police le "cambriolage."

Un inspecteur de quartier s'affaire...

—Un vrai travail de cochon ! Des amateurs ! Des bleus ! Comptez bien vos draps ! Y'a des spécialistes !

—Oui, je vais voir. En tout cas, ils n'ont pas touché à mes bijoux... tien !... M. le commissaire ! On vous a prévenu ?

"The door of this closet is missing a splinter of wood over there — have you verified your suits?"

"Yes, exactly, one is missing! Yvonne, you didn't take it to the cleaners?"

"No."

 
—Là-bas, à la porte de cette penderie, il manque un éclat de bois ! Vous avez vérifié vos costumes ?

—Oui ! Justement, il m'en manque un ! Yvonne, tu ne l'as pas donné à nettoyer ?

—Non !

In Yvonne's room, why does Maigret pocket a small perfume bottle, decorated with an artificial sprig of lily of the valley, and with a label bearing the name, "La Cucaracha"?

Suddenly, Maigret seems in a hurry to leave.

"I'll continue the investigation, M. Commissioner."

"Goodbye, Commissioner."

 
Pourquoi, dans la chambre d'Yvonne, Maigret s'empare-t-il d'un flacon de parfum, garni d'un brin de muguet artificiel et dont l'étiquette porte un nom : "La Cucaracha" ?

Et, brusquement, Maigret semble pressé de partir.

—Je continue les recherches, M. le divisionnaire.

—Au revoir, commissaire...

At La Cucaracha, the boss recognizes the bottle — it was a souvenir given out to customers on the evening of May 1st. May 1st... the day of the first murder.

When Maigret arrives at Georges' room, he is just finishing packing his suitcases.

"Do you want me to call you a cab? Yvonne Maurin came to see you. Why? Quickly, I'm in a hurry! She's the one who's financing your departure, who organized it..."

"Yes... Because of her husband. He knows about us, and wants to come here. Still, if he doesn't do worse to others than to her..."

 
A "La Cucaracha" le patron a reconnu le flacon de parfum : C'est un souvenir qu'il a donné à ses clients le soir du 1er Mai... le 1er Mai... jour du premier crime.

Quand il arrive chez Georges, celui-ci achève de boucler se valises.

—Tu veux que je t'appelle un taxi ? Yvonne Maurin est venue. Pourquoi ? Vite, je suis pressé ! C'est elle qui finance ton départ, l'a organisé...

—Oui... A cause de son mari. Il est au courant et veut venir me trouver. Pourtant, s'il ne fait pas plus mal aux autres qu'à elle...

"...we'll be living a fairy tale..."

"Watch what you're saying! Don't blow off hot air, Jojo..."

"Trust me! She can think that her husband is a small God... but that doesn't change the fact that between 5:00 and 7:00 on May 1st was her wedding night. And the one who... Well, that's how it seemed to me!"

 
—...on va vers les années à rosières...

—Fais attention à ce que tu dis !... Ne parle pas en l'air, Jojo...

—Faites-moi confiance ! Elle peut penser que son mari est un petit Dieu... n'empêche que le 5 à 7 du 1er Mai a été sa nuit de noces. Et ce qui l'em... c'est que je m'en sois aperçu !

On Maigret's orders Marcel and Yvonne are summoned to the P.J., and hours of waiting follow.
"It's close to nine o'clock! For an urgent convocation..."

"Why did they have us come?"

"Weren't you burglarized? It must be for that..."

 
Sur les ordres de Maigret, Marcel et Yvonne sont convoqués à la P.J. et des heures d'attente se succèdent.
—Il est près de neuf heures ! Pour une convocation urgente...

—Pourquoi nous a-t-on fait venir ?

—Vous avez bien été cambriolés ? Ce doit être pour ça...

A policeman comes for Marcel, refusing Yvonne's attempt to accompany them...
"Marcel Maurin, born in Paris... Father's name? Occupation? Born in Paris? And you? In what district?"

"In Paris, in the IVème. That's the third time I've told you!"

 
Un policier vient chercher Marcel, interrompant le geste d'Yvonne pour les suivre...
—Marcel Maurin, né à Paris... Nom de votre père ? Profession ? Né à Paris ? Et vous ? Dans quel arrondissement ?

—A Paris, dans le IVème ! Voilà trois fois que je vous le dis !...

Another policeman replaces him. Under the blinding lamp, questions, always the same, continue...
"Let's see, Marcel Maurin, born in Paris. What district? Your father..."

"I've told all that over and over to your colleague."

 
Un autre policier a remplacé le précédent. Sous la lampe, aveuglante, les questions, toujours les mêmes, se pressent.
—Voyons, Marcel Maurin, né à Paris. Quel arrondissement ? Votre père...

—J'ai dit et répété tout cela à votre collègue...


Page   1   2   3   4   5   6  

 

Home  Bibliography  Reference  Forum  Plots  Texts  Simenon  Gallery  Shopping  Film  Links