Home   Bibliography  Reference  Forum  Plots  Texts  Simenon  Gallery  Shopping  Film  Links


lundi 3 mars 2003

Index

« Les scrupules de Maigret » ou la santé de Madame

Titre. Les scrupules de Maigret.
Lieu de l'action. Paris.
Héros. Maigret bien sûr et face à lui, Xavier Marton, la victime, vendeur de jouets aux Grands magasins du Louvre, marié, pas d'enfants, la quarantaine.
Forme. Enquête dont la particularité tient dans le fait que le meurtre n'a lieu qu'au chapitre VI du livre qui en comporte huit.
Première publication. Presses de la Cité, 1958.

PIERRE MAURY

Maigret est inquiet : son ami le docteur Pardon l'a appelé au Quai des Orfèvres en lui recommandant de ne rien dire à Mme Maigret : le médecin l'a examinée, ce n'est pas grave, mais la circulation n'est pas bonne, elle s'essouffle facilement, a du poids à perdre, et des médicaments à prendre.

En rentrant chez lui, Maigret se demande où son épouse a caché la boîte de comprimés, car il sait qu'elle ne dira rien, précisément pour ne pas l'inquiéter. Cette idée va rester présente à l'esprit du commissaire pendant la curieuse enquête de ce roman.

Il a reçu la visite d'un certain Xavier Marton, qui se dit menacé d'empoisonnement par sa femme. Marton a trouvé chez lui du phosphure de zinc, bien caché.

(Mais où Mme Maigret a-t-elle mis ses médicaments ?)

Ensuite, Maigret a été appelé dans un autre bureau et, le temps de revenir, son étrange « client » a disparu. L'histoire ne fait pourtant que commencer...

Plus tard, c'est Gisèle Marton, l'épouse, qui vient lui faire des confidences, sans que Maigret ne comprenne exactement où elle veut en venir. Mais il l'écoute, avec sa lourdeur professionnelle qu'il avait retrouvée, celle qu'il avait adoptée jadis, quand il était encore timide, pour dérouter ses interlocuteurs, et qui était devenue un réflexe inconscient.

L'affaire lui semble assez intrigante pour qu'il se plonge dans des ouvrages de psychologie, alors qu'il a horreur de ça. Il a l'impression qu'il se prépare quelque chose de sérieux. Mais il n'a pas l'habitude d'enquêter sur un crime qui n'est pas encore commis. Cela pose des problèmes pratiques inédits. A quel service imputer des notes de frais ? Donc, pas de notes de frais ! Juste une surveillance discrète, histoire de mieux suivre les fils de l'intrigue. Qui se resserre avec la présence de la sœur et de l'associé de Gisèle. Il n'y a plus un couple, il y en a deux…

A cinquante pages de la fin, Maigret n'a plus le temps de se faire du souci pour la santé de Mme Maigret : le téléphone l'a réveillé à six heures du matin, un peu avant l'heure du café qu'elle lui prépare quotidiennement. Ce qu'il pressentait est arrivé : il a un cadavre sur les bras et une énigme concrète à résoudre. Il le fera à sa manière, sans beaucoup de questions, en laissant parler les protagonistes…

Le Livre de Poche, n°14230, 5 €.

Le Soir du lundi 3 mars 2003
© Rossel et Cie SA, Le Soir en ligne, Bruxelles, 2002