Edicom  
  Home  |  Kiosque  |  Profil  |  Recherche  |  Edimail

NEWS
Brèves
> Suisse
> France
> International
> Culture
> Sports
> Hi-tech
Economie-finance
Revue d'e-presse
Résultats
> Basket
> Foot
> Formule 1
> Hockey
> Tennis
> Volley
> Archives sportives

AUJOURD'HUI

BOUTIQUES

SALON DE JEUX


Archipresse
24heures
Le Matin
Tribune de Genève
Magazines

Groupe Edipresse
Edipresse Online
Courrier
Votre pub sur Edicom
Culture


Mercredi 12 décembre 19:03
Jean Richard est mort

par Bernard Giansetto

PARIS (AP) - Comédien, homme de cirque, créateur de l'un des tout premiers parcs d'attraction français, Jean Richard, célèbre aussi pour avoir prêté ses traits au personnage du commissaire Maigret, a succombé à un cancer mercredi à l'hôpital de Senlis dans l'Oise près de Paris. Il avait 80 ans.
C'est la direction du parc d'attraction de «La Mer de Sable», qu'il avait fondé en 1963 à Ermenonville (Oise), qui a annoncé sa disparition: «Il s'est éteint doucement ce matin», a déclaré Hervé Vivaldi, le directeur marketing. Jean Richard avait été hospitalisé »il y a quelques jours» et son décès est survenu à 10h30. «Tout le parc est bien triste», a-t-il ajouté, saluant «un personnage exceptionnel» aux multiples talents. «Il était tellement complet et tellement généreux!».
«Le monde du cirque est en deuil», a de son côté déclaré Gilbert Edelstein, PDG du cirque Pinder-Jean Richard, en exprimant sa »tristesse». Interrogé par l'Associated Press, il évoque tour à tour »un immense personnage», «le père spirituel du cirque», «une bête de travail» mais aussi «un homme chaleureux», «le copain que la France entière avait envie d'avoir» lorsque sa célébrité était à son zénith dans les années 60. Gilbert Edelstein se souvient aussi de l'accident de voiture de 1973, survenu alors que Jean Richard venait de découvrir son cirque ravagé par un incendie. Six semaines dans le coma: «La France a vécu pendant un mois et demi au rythme des bulletins de santé».
Ce fils d'un marchand de chevaux avait fondé le zoo Jean Richard en 1955, puis deux ans plus tard prêtait son nom au cirque d'Alexis Gruss. En 1968, il fondait enfin son propre chapiteau, puis reprenait Pinder en 1972, dirigeant les deux établissements de front de 1975 à 1983, date à laquelle il les revendait à Gilbert Edelstein. Depuis lors, les deux entités ont été fondues en une seule, le cirque «Pinder-Jean-Richard».
Pour Gilbert Edelstein, c'est Jean Richard qui a relancé le cirque alors que la période faste de l'après-guerre n'était plus qu'un souvenir dans les années soixante.
Le personnage, connu pour son éclectisme, aura aussi excellé dans un univers totalement différent grâce à son talent de comédien, que ce soit sur les planches, pour le Septième Art ou le petit écran.
Né le 18 avril 1921 à Bessines dans les Deux-Sèvres, il avait décroché son premier rôle à 25 ans dans le film d'Alex Joffé «Six heures à perdre». Il s'était fait remarquer dans des spectacles de cabaret dans lesquels il jouait les ploucs... auxquels il ne fallait pas la faire. Il reprendra ce rôle de faux abruti dans plusieurs films dont «Courte-Tête» de Norbert Carbonnaux en 1956 qui a pour cadre le monde des courses.
L'attrait de cet amoureux des bêtes pour l'univers des chevaux sera aussi une autre facette d'un personnage dont le sport favori était naturellement l'équitation. Il dirigera ainsi le nouvel Hippodrome de Paris (1975) et était administrateur depuis 1971 de la Société protectrice des animaux (SPA). Il fera passer cet amour auprès des télespectateurs avec la série «Ces animaux qu'on appelle des bêtes» et avec l'émission consacrée aux «Cirques du monde».
Enfin, sa carrière cinématographique aura été prolifique puisqu'il apparaît dans pas moins de 80 films.
Au cinéma, il aura notamment incarné le commissaire Bérurier - alias Béru - le truculent compagnon de San Antonio, dans l'adaptation cinématographique (1967) du roman éponyme de Frédéric Dard ainsi que dans celle de «Béru et ces dames» l'année suivante.
Sa popularité sera encore plus grande avec le petit écran lorsqu'il incarnera pour la télévision le commissaire Maigret dans 92 épisodes adaptés avec lui des romans de Georges Simenon. Avec son inséparable pipe, ce rôle a fini de le rendre célèbre, si c'était encore nécessaire. AP
Bg/cb/cr

© AP - The Associated Press. Tous droits réservés.
Toutes les brèves de la rubrique "Culture"
14 décembre
Le mystère persiste sur le lieu de décès de George Harrison
People: Madonna est exaspérée par la «paresse des Britanniques»
Suisse romande: «Harry Potter» cartonne
Les dix meilleurs ventes de disques pop et de country-western aux Etats-Unis
La reine d'Angleterre invité la reine de la Soul à jouer à sa fête d'anniversaire
Hollywood sort un court-métrage de propagande pour les fêtes
13 décembre
Le célèbre Cavern Club de Liverpool a été vendu
La Scala de Milan sera rénové par Mario Botta
Cinéma: un Oscar du film d'animation en 2002
Les nouvelles du rock et des variétés en bref (2)
Les nouvelles du rock et des variétés en bref (1)
Le Musée d'art et d'histoire de Genève achète trois Vallotton
Los Angeles: le talent et la générosité de Billy Joel récompensés
Alain Delon ne tournera plus pour le cinéma
Nouvelles des célébrités
L'actrice Winona Ryder arrêtée pour vol dans une boutique de Beverly Hills
12 décembre
Quelque 125 oeuvres de Picasso acheminées vers l'Inde pour deux expositions
Jean Richard est mort
Les nouvelles de la Bande Dessinée
"Beyrouth-Miami": un petit crime entre amis
Gilbert Edelstein: «Un grand capitaine du cirque disparaît»
Décès de l'acteur Jean Richard, le commissaire Maigret de l'écran
Décès de l'acteur Jean Richard, le commissaire Maigret de l'écran
Décès du comédien Jean Richard
Décès du comédien Jean Richard
«My Sweet Lord» de George Harrison sera réédité en janvier
«L'homme le plus fort du monde» succombe à une crise cardiaque
Cinéma: Cameron Diaz demande autant que Julia Roberts
Allemagne: 2600 oeuvres d'art manquent depuis 1946
Paul McCartney a chanté pour la paix et George Harrison
11 décembre
Le «Pyjama pour six» sera joué au Théâtre populaire romand
Vol d'une collection d'art en Espagne: six arrestations
L'auteur Peter Handke aide une fondation culturelle en Suisse
Les spectacles parisiens
Bande dessinée: décès de la «mère» de Petzi
Un problème de trésorerie a empêché la dernière d'»Aïda» à Genève
10 décembre
Première mondiale à Londres du «Seigneur des Anneaux»
Première mondiale à Londres du premier film de la trilogie "Le Seigneur des Anneaux"
Cinéma: nouvelles brèves
Retour sommaire "News"

TOP top
  © Edicom - Edipresse Online